Interviews et émissions radio :

Entretien le 19 décembre 2016 avec Maryvonne Claudel dans son l'émission "Le temps de lire" sur RCF Caen :

https://rcf.fr/culture/livres/la-poupee-catalane-les-editions-de-la-gronde-avec-brigitte-piedfert

L'équipe de RCF Caen m'a accueillie lundi 22 février 2016 sur ses ondes.
RCF Calvados Manche 94.9 FM Caen, pour l'émission Des livres et nous :

https://rcf.fr/sites/default/static.rcf.fr/diffusions/RCF14/RCF14_DESLIVRES_20160222_1130.mp3

Interview de Brigite Piedfert par Richard Gauthier sur France Bleu Haute-Normandie Rouen

http://www.francebleu.fr/musique/cette-annee-la-haute-normandie/cette-annee-la-188

Les Editions Orep étaient invitées au Journal Télévisé de Normandie TV le 28 novembre 2012. Dans leur sélection de Noël, figure Enguerrand, seigneur de Corbin.

http://www.normandie-tv.com/Journal-Televise-Normand-livres-normands_v3338.html   

Interview de Brigite Piedfert par Frédéric Saux sur RCF Rouen le 29 octobre 2013 :

Brigite Piedfert sur RCF

 

Interview en espagol par Carolina Molina aux Journées du Roman Historique de Grenade en 2013 

http://jornadasdenovelahistoricaengranada.blogspot.com.es/2013_12_01_archive.html

16 mars 2013 Chronique de Michel Giard sur France Bleu Cotentin

 

Le vent d’Ecorchevel, Enguerrand, seigneur de Corbin, un roman signé Brigite Piedfert, aux éditions OREP.

 

Brigite Piedfert signe, avec «  Le vent d’Ecorchevel », le premier volet d’une saga moyenâgeuse passionnante. Nous plongeons en plein Moyen Age, en 1349, quand sévit la Peste Noire, en France et en Normandie en particulier. L’époque était violente, sans pitié pour les faibles, les femmes ou les enfants. Le fil de l’épée, la lame ou le poignard valaient tout jugement et dégageaient le chemin des ambitieux.

 Enguerrand, le seigneur de Corbin, est un homme de guerre, un rustre, un soudard qui ne fait pas de détails, même avec son lieutenant, surtout quand ce dernier s’est permis de lui dire : « Les couards, je ne les menace pas, je les saigne comme des gorets ! »

 Nous allons suivre les aventures d’Enguerrand, de part et d’autre de la Seine, de la prise de Caen en juillet 1346 au siège de Montivilliers. Aux côtés du seigneur de Corbin, voici la douce Almodis qui a longtemps séjourné auprès de la puissante abbesse de Montivilliers et qui tombe amoureuse du jeune Thybaudin, le renardier du seigneur. Renardier, c’est un moins que rien et Enguerrand ne saurait accepter que sa sœur s’amourache de ce miséreux alors qu’il pourrait la marier à l’un de ses amis, élargissant ainsi son autorité et sa puissance.

 Enguerrand aura un enfant avec la servante d’Almodis, la douce Pacquette, mais là encore, le capitaine de compagnie n’a pas la fibre paternelle. Des horreurs, nous allons en découvrir au fil de ces pages qui nous tiennent véritablement en haleine, des horreurs qui appellent cette vengeance qui tarde à venir et nous fait tourner les pages.

 Pour un premier roman, Brigite Piedfert a remarquablement réussi à relever un défi qui n’était pas gagné d’avance, avec une histoire ancrée dans une période dont nous ignorons l’essentiel. De rebondissements en drames, « Le vent d’Ecorchevel » s’avère passionnant et nous attendons le second tome, «  La vengeance de Thybaudin ». Nous en reparlerons.